info-grece.comiNFO-GRECE.com
  Accueil » Livres Français » Littérature » Française » ISBN 2714307515 Mon compte  |  Panier  
Recherche
 
Recherche avancée
Auteurs & Artistes
 Listez tous nos auteurs et artistes 
Nos rubriques
Musique grecque »
DVD/Vidéo »
CD-Rom/Multim.
Livres Grecs »
Livres Français »
  Littérature »
    Auteurs grecs
    Biographies
    Française
    Historiques
    Internationale
    Policiers
    Récits de voyages
    Science fiction
    Poésie
    BD
    Livres Audio
  Essais »
  Classiques »
  Jeunesse »
  Art & Loisirs »
  Palmarès français »
Livres en anglais »
Livres en allemand »
Langues »
Guides Grèce & Chypre »
Cartes de Grèce »
Autres guides »
Spécial JO »
Plaisir d'offrir
Revues
Spectacles
Réduction transport »
Cadeaux de Pâques
Cadeaux de Noël »
Recommandés Plus
Le nouveau Grec sans peine (Livre + CD audio)Le nouveau Grec sans peine (Livre + CD audio)
Editions Assimil
70,13 €
Nouveautés Plus
Onassis : ses combats, ses amours, son drameOnassis : ses combats, ses amours, son drame
Valéry Coquant
20,00 €
Informations
Qui sommes-nous ?
Conditions de vente
Disponibilité
Livraisons & retours
Vie privée
Nous contacter
----------
Libraires, Ecoles, Associations
Club iNFO-GRECE

Le Texte inconnu

14,47 €

Ces textes [neuf], en apparence sans cohésion, ne sont pas le fruit du hasard ; ils correspondent à des " possibilités ", et ils peuvent soit relever de la poésie puisque tous leurs éléments se prêtent à une morphologie, soit constituer tacitement une provocation à l'égard de ce qui n'a pas été dit ou qui ne peut se dire. C'est sous cet angle, il me semble, que le surréalisme doit connaître sa discipline intérieure, car jusqu'à présent le jeu de sa provocation appartenait strictement au domaine public. Celui qui écrit fait nécessairement acte de mondanité, tout en ouvrant des perspectives nouvelles au langage ; l'écriture, comme l'automatisme en général, tend à la communication ; seulement à la limite de sa réussite les choses se gâtent et celui qui communique se soustrait de plus en plus à son identité recherchée. Par delà quelques frontières le langage est toujours abstrait, et le secret réside dans des détails infimes qu'on a négligés en route et qui éclairent d'une manière diffuse ce passé où notre tentative a expiré. Il serait donc absurde de prétendre à l'immédiateté par des voies traditionnelles. Le roman comme la poésie n'abordent que le côté le moins rigoureux de l'existence humaine, ainsi que l'historique. Quelle est donc la place de la littérature parmi ce chiffre de fulgurances ? Dans les cadres de ce livre, elle est essentiellement souvenir ; mais celui-ci n'est pas dépourvu d'anticipation. (Michel Fardoulis-Lagrange)

Certes, une part autobiographique trace un filigrane dans ces pages, mais l'autobiographie, chez M. F-L, est tout autant prétexte au travail sur l'abstraction, l'image, la langue, l'évocation, la littérature même, que peuvent l'être tous ses récits. Il faut suivre les analogies, revenir en arrière comme on remonterait le temps de l'histoire singulière (qui invite toutes les histoires annexes à se mêler à elle), il faudrait plonger au fond de ce langage-voyage où le détail le plus concret apparaît en définitive comme le signe tangible et infaillible d'une résonance abstraite des confins comme des origines.

Michel Fardoulis-Lagrange (1910-1994)

Enfant grec du Caire, né le 9 août 1910, Michel Fardoulis dès l'âge de 14 ans écrit et, très vite, publie dans les revues littéraires grecques d'Egypte (entre autres celle de Cavafis, Alexandrini Techni).

En 1929, il arrive à Paris où il traverse des années de grande misère ; il cesse alors d'écrire pour se consacrer à la politique et adhère au P.C. (sous le nom de Lagrange) ; il en sera exclu en 1936 mais restera toujours passionnément fidèle à ses premiers engagements.

Salué par de grands contemporains, Artaud, Bataille, Éluard, Henein, Jacob ou Leiris, de 1937 jusqu'à la fin de sa vie, il ne cessera d'écrire et, plus que jamais, à la prison de la Santé où durant l'occupation (1942/1943), il sera incarcéré pendant un an.

En 1945, son amitié, sa rencontre avec Jean Marquet entraîne la fondation de Troisième Convoi (1945-1951).

Sa vie s'est partagée entre Paris, sa maison du Vaucluse et, à partir de 1972, chaque année un voyage en Grèce, souvent à Cythère d'où la famille Fardoulis est originaire. Il meurt à Paris le 26 avril 1994.

Editions José Corti, 02/2001, 128 pages.

ISBN 2714307515
Popularité parmi les pages françaises de la Boutique: 11019
Critiques
Plus de Michel Fardoulis-Lagrange Plus
Les Caryatides et l'AlbinosLes Caryatides et l'Albinos

12,50 €
Apologie de MédéeApologie de Médée

14,47 €

Explorer les sujets liés :

Langues
Deutsch English Français Ellinika
Panier Plus
0 articles
Fardoulis-Lagrange Michel
Fardoulis-Lagrange Michel
Autres titres
Top 50 grec
Classement officiel des 50 meilleures ventes de CD en Grèce !
Faire connaître
 
Faites connaître ce produit à un ami.
Critiques Plus
Ecrire un commentaire pour ce produit!

Copyright © 2001-2020 La Boutique iNFO-GRECE
Powered by Aktigram